La dépression comme conséquence possible de la perte d'audition

7 août 2020

Une étude du National Institute on Deafness and Other Communication Disorders (NIDOCD) confirme ce que l'on soupçonnait depuis longtemps : il existe un lien entre la perte d'audition et la dépression. La perte d'audition crée des problèmes de communication qui, à leur tour, peuvent entraîner de la honte, de la frustration et de la fatigue. Elle entraîne également un retrait des activités sociales et un isolement. C'est cet isolement social qui provoque des sentiments de solitude, d'incompréhension et de dépression.

Le Dr Chuan-Ming Li, l'auteur de l'étude, a noté que plus de 11 % des adultes atteints d'une "perte auditive légère ou profonde" souffraient de dépression modérée à sévère. En comparaison, c'est plus de deux fois plus que les personnes ayant une "excellente audition" (5%). Dans son étude, le Dr Li n'établit pas de relation de cause à effet. Au contraire, le Dr Sergei Kochkin (Better Hearing Institute) le fait. Ses recherches montrent que 9 personnes sur 10, après un accompagnement professionnel et l'achat d'une aide auditive, constatent que leur qualité de vie s'est considérablement améliorée.

En savoir plus (interview en anglais)